top of page

La peur du greenwashing ou comment se tirer une balle dans le pied sans oser communiquer…

Je constate que de plus en plus d’établissements de restauration optent pour une démarche plus durable. Cuisine de saison, achats en circuit court, réduction du gaspillage alimentaire…

Rien que ces exemples constituent déjà une bonne base répondant aux besoins de transparence des consommateurs. Dans un contexte économique, social et environnemental tendu, chacun aspire à devenir plus responsable. Ce sont d’ailleurs les 3 piliers du développement durable.


Oui, mais voilà, il ne suffit pas de faire travailler des producteurs locaux pour avoir une démarche durable et se donner bonne conscience. C’est pourquoi trop communiquer sur cette unique avancée reviendrait à faire du greenwashing. La démarche globale est-elle sincère ? Je sens déjà poindre la méfiance du client !


D’autant plus si à côté de ça vous ne respectez pas vos employés, ou que vous gaspillez vos denrées alimentaires à tout va par exemple… J’exagère et je noircis un peu le tableau, mais le risque est grand de se faire taxer d’usurpateur quand on veut prôner un changement de valeur global alors qu’il n’est que partiel.

  • C’est sans doute une des raisons qui poussent les restaurateurs à ne pas communiquer du tout sur certains aspects positifs, de peur de ne pas encore en faire assez.

  • Une autre raison serait que le restaurateur considère que son engagement est sincère, mais évite de trop l’étaler sur les réseaux sociaux de peur d’être vu comme un opportuniste.

Ces 2 objections se valent et sont compréhensibles.


Cela revient donc à dire que, de manière générale, la « communication durable » tatillonne encore pour éviter des dégâts dits réputationnels.


Et pourtant… vos clients doivent être conscients qu’en venant chez vous, au-delà du plaisir de la table, ils participent à une démarche positive ayant un impact sur la santé, l’environnement, le soutien aux artisans et aux agriculteurs locaux etc.


Dans une certaine mesure, votre communication doit pouvoir donner un sens à l’acte de consommation directement lié à votre démarche positive d’amélioration durable.


Sauf si évidemment le changement est amené en réponse à la crise économique sans autre valeur profonde. Quoique, ça se défend aussi si l’impact final fait écho dans le portefeuille de vos clients.


Par contre, si votre volonté est réellement de vous engager dans une démarche vertueuse alors ce silence me fait m’interroger. Pourquoi se priver d’une communication témoignant de vos engagements sachant que de plus en plus de consommateurs recherchent ce type de démarche et sont même prêts à payer plus cher pour une alimentation juste et saine ainsi que des valeurs humaines et sociales prônant le respect des employés, des fournisseurs, des producteurs, des clients… ? Le tout en ayant un impact positif sur l’environnement autant que faire se peut.



Si vous êtes d’accord sur ce principe mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, permettez-moi de vous donner quelques conseils, que vous soyez de ceux qui ont peur de passer pour des usurpateurs ou des opportunistes.


1) Optez pour une approche progressive avec humilité

Avant tout, inscrivez-vous dans une démarche de sensibilisation progressive. Vous n’êtes pas obligés d’être durable à 100% pour oser communiquer sur certains aspects positifs ancrés dans une démarche volontaire et sincère. C’est qu’on appelle la philosophie de l’approche progressive.


Précisez dans votre communication avec transparence que les démarches que vous faites font partie d’un processus qui ne sera réellement jamais tout à fait terminé. Chaque étape va dans la bonne direction et, si petite soit-elle à vos yeux, mérite l’attention de tous. Communiquez sur chaque pas réalisé, sur chaque changement introduit et avec humilité.


2) Prônez une communication positive

A travers quelques valeurs essentielles dans l’alimentation durable comme :

La santé

Plus que jamais, notre santé passe en grande partie par notre alimentation. On l’entend tous les jours, nous consommons trop de viande, de graisses saturées, de sel, de sucre, de produits transformés. Le contenu de nos assiettes s’appauvrit en variété et en nutriments de qualité. Nous négligeons parfois les fruits et les légumes…


Bref, vous l’aurez compris, la santé est un des piliers pour sensibiliser ! Sans culpabilisation !


Valorisez la qualité de vos assiettes et des ingrédients, l’apport en légumineuses et céréales complètes et toute autre démarche positive. Vos clients seront heureux de savoir que vous prenez soin de leur santé !


L’environnement

Sous-entendu ces mots clés : #écologie #ressources #planète #sanspesticide #biodiversité


La production de notre nourriture a un impact direct important sur notre environnement et nous sommes de plus en plus nombreux sur notre planète qui ne risque pas de s’agrandir pour s’adapter à nos besoins. Oh que non !


Sans parler des ressources nécessaires et de la pollution des sols, le l’eau et de l’air ainsi que la diminution de la biodiversité.


Le circuit-court

Sous-entendu ces mots clés : #prix #équitable #farmtofork


Les aliments vont rarement en ligne directe de l’agriculteur au consommateur et le chemin est parfois long et coûteux avant d’arriver dans notre assiette !

D’un point de vue écologique et économique, ça pèse parfois très très lourd !


D’autant plus que la répartition des prix ne se fait pas toujours de façon équitable et souvent au détriment de l’agriculteur ou du producteur.


Autrement dit, en tendant vers une alimentation plus durable au sein du secteur de la restauration, c’est le sujet qui nous intéresse ici, nous pouvons agir positivement en faveur de notre santé, de notre environnement et d’une économie plus juste. C'est le message à faire passer.


Ajoutons à cela d’autres mots clés : #responsable #qualité #tradition #culture #prix #production


Je l’ai déjà précisé, l’alimentation est durable si elle est responsable sur un plan écologique, économique et social, de la production à la consommation.


Du point de vue social, c’est une alimentation respectueuse du consommateur et du producteur. A la fois le consommateur doit avoir accès à une alimentation de qualité qui respecte ses traditions culturelles ou religieuses, à un prix abordable et les conditions de production doivent également être acceptables tout en permettant aux producteurs de vivre dignement.


Tout un programme et autant de leviers dans votre communication à condition que ce soit vrai et sincère et donc en évitant le greenwashing.


Pour aller plus loin dans la notion de communication positive, présentez les choses de façon à ce que vos clients n’aient pas l’impression de « perdre », par exemple sur une réduction du grammage de viande, en mettant plutôt l‘accent sur ce que vous ajoutez comme davantage de légumes de saison.


Si vous communiquez sur un plat végétarien que vous proposez, mettez en lumière la richesse des ingrédients et l’aspect découverte.


Vous l’aurez compris, présentez toujours les choses sous un jour positif en laissant les clients se rendre compte des AVANTAGES des changements.

3) Ne mentez jamais et soyez sincère !

Plus que jamais les consommateurs sont de véritables radars à arnaque et autres publicités mensongères. Si vous n’êtes pas sincères, ils le sauront vite et votre soi-disant green marketing se retournera contre vous. Tenez vos promesses !



 

Il existe beaucoup d’autres pistes et de conseils à donner en termes de communication en général (cela ne se passe pas uniquement sur les réseaux sociaux !) et plus précisément dans le cas qui nous occupe ici, en transition durable. A vous de les trouver ou de vous faire accompagner pour définir votre style à un rythme qui vous convienne.


Je suis passionnée par la communication positive et durable à travers notre collectif Simply Food.

Vous cherchez des solutions et un accompagnement rapide pour y voir plus clair ?

Notre collectif Simply Food peut vous y aider en améliorant la durabilité de votre établissement tout en incluant vos équipes et votre communication.

Nous sommes une équipe pluridisciplinaire spécialisée en alimentation durable mais pas que...

Contactez-moi pour en savoir plus.


Gaëlle Troubat


contact@gaelle.solutions


+32 (0)477 59 59 34


www.gaelle.solutions



Posts Récents